Teatro y Danza    
Théâtre et Danse

Cantate policière n°1 / La digitale

Date:
mars 11 - mars 12
Lieu:
TEATRO COLON
Adresse:
Calle 10 No. 5-32
Ville:
Bogotá
Description: 

CANTATE POLICIERE de MUSICATREIZE

Chacune des Trois Cantates policières sont liées à trois femmes (la petite fille, la mère et la grand-mère) et à trois plantes toxiques : La Digitale, La Douce-Amère et La Dame d’Onze heures. Elles présentent trois aspects d’une vengeance familiale, unis par un dénominateur commun : le ressentiment.

Un commissariat, tard dans la nuit. Flore Withering est en garde à vue, soupçonnée d’avoir écrasé Karl Boragina, un jeune acteur à la mode, après une soirée bien arrosée. Le sang du défunt présente des traces de digitaline, un puissant poison dérivé de la digitale. On en a retrouvé au domicile de Flore. Et la mère de Flore, Garance, a elle-même été accusée d’un empoisonnement à la digitaline sur Florimond, le père de Karl, 20 ans plus tôt.

Le piège se referme sur Flore que tout accable. Elle a beau clamer son innocence, rien n’y fait. Flore s’éteint doucement des suites d’une ingestion de digitaline, absorbée au moment de son arrestation. Martin, un des témoins présent dans la soirée et acteur raté, savoure sa victoire : il s’est débarrassé de Karl en manipulant Flore.

 

Juan Pablo Carreño, compositeur

Formé en Colombie, aux Etats-Unis et en France, il fait ses études de composition à l’Université Javeriana à Bogotá avec Guillermo Gaviria et Harold Vásquez, et au Conservatoire de Paris avec Gérard Pesson, Claude Ledoux, Michaël Levinas, Luis Naón...

Il est l’un des fondateurs de l’ensemble Le Balcon. En 2006, il gagne le prix du programme des résidences artistiques du Ministère de la Culture de Colombie et le Fonca du Mexique. Il participe au cours de composition de Salvatore Sciarrino au centre Acanthes en 2008, où il rencontre également Philippe Hurel, Oscar Strasnoy et Unsuk Chin en 2011. Pensionnaire à la Villa Médicis entre les années 2011-2013. Sa musique a été jouée par des ensembles comme l’Ensemble Intercontemporain, l’International Contemporary Ensemble, l’ensemble Vortex, Multilatérale, Nodus, le Plural Ensemble, Contemporánea de Danemark, l’Instant Donné, Musicatreize, entre autres. Il a collaboré avec des chefs d’orchestre tels que Ludovic Morlot, Jean Deroyer, Fabián Panisello, Maxime Pascal, Kanako Abe, Jean-Philippe Wurtz, Pierre Strauch, César Leal, Zsolt Nagy, Roland Hayrabedian,…

 

Sylvain Coher, librettiste

Né en 1971, Sylvain Coher vit à Paris et à Nantes, selon le vent et l'état de la mer. Après des études de lettres modernes, il a successivement été moniteur de voile, surveillant d'internat, libraire, éditeur, façon et chômeur. Depuis 2001, il intervient lors de rencontres ou de lectures publiques et anime régulièrement des ateliers d'écriture. Il a été pensionnaire à la Villa Médicis en 2005-2006.

Il est l’auteur des romans : Hors saison (Joca Seria, 2002 ; Babel n° 1071),

La Recette de Stein (Joca Seria, 2004), Facing (Joca Seria, 2005), Fidéicommis (Naïve, 2006),
Les Effacés (Argol, 2008)

Carénage (Actes Sud, 2011) Nord-Nord-Ouest (Actes Sud, 2015)
Il écrit également pour le théâtre et l'opéra.

 

Sybille Wilson, mise en scène

Sybille Wilson étudie le violon au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles avant d’obtenir en 1999 une licence en musicologie et en littérature à l’Université de Cambridge. Elle passe une année à l’Ecole Normale Supérieure de Paris en tant qu’étudiante étrangère et à la Scuola Normale de Pise où elle entame des recherches sur le théâtre futuriste italien. Elle est aussi lauréate du Cambridge Chamber Music Award et obtient le Performance Degree du Royal School of Music en violon. Elle se dirige rapidement vers la mise en scène d’opéra et travaille d’abord comme dramaturge et assistante de metteurs en scène et chorégraphes tels Robert Lepage, Bob Wilson, Trisha Brown, Luc Bondy, Christoph Marthaler, Ann-Teresa de Keersmacker, Christof Loy, Matthew Jocelyn et Günther Krämer. Elle assure des reprises de productions dans les plus grands opéras (Milan, Paris, Londres, Bruxelles, …) et des créations originales pour le Frankfurtoper, l’Opéra Royal de la Monnaie, Bozar, le Festival d’Aix en Provence, … Sybille Wilson a enseigné au Conservatoire Royal de Musique, à La Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Bruxelles (cours d’art lyrique) et à l’Operastudio Vlaanderen à Gand. Elle est invitée régulièrement à intervenir au Festival d’Aix en Provence pour mener des ateliers de mise en scène.

Télécharger le programme

Descargar material

Patrocinadores